AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Descente aux enfers {Actuellement en prio

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 26
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Descente aux enfers {Actuellement en prio   Dim 4 Mai - 12:58

[Suite du sujet avec marie]

Faites moi de la place,
Juste un peu de place
Pour ne pas qu’on m’efface,
Je n’ai pas trop d’ami,
Regardez en classe c’est pas l’extase.
by kyo

    Cours, cours, courir encore et encore et encore sans jamais s’arrêter. C’était les seuls mots qui parcouraient l’esprit du jeune serdaigle. Cours encore et encore et échappe leur…sa guitare sur son dos, il ne pouvait s’arrêter de courir encore et encore…Il avait quitté le château. Il pleuvait dehors, une pluie d’été. Il faisait chaud et il était en pentacours et t-shert. L’eau glissait sur son corps mais il avait chaud, il ne cessait de courir encore et encore, il voulait échapper à ces images qui le traumatisaient…Il voulait oublier ce monde qui lui avait fait tant de mal. Il avait cru surmonter, il avait cru oublier…Si seulement il avait su que tout cela reviendrait il n’aurait pas fait l’effort de s’en sortir, il serait rester en bas…Il courait encore et encore. Hors de Poudlard. Il faisait nuit noire, le demis croissant de lune était bien haut dans le ciel, il n’y avait personne, le visage de pré au lard était complètement désert.

    IL n’avait qu’une envie courir encore et oublier ce visage qui lui revenait en tête…La seule femme qu’il n’avait jamais aimer mais pourquoi revenait elle le hanter maintenant ? Il avait couché avec des femmes pourquoi était ce en couchant avec Marie que sa chère lui était revenu en pleine figure…Marie-Charlotte : il revoyait son visage lui sourire et encore et encore et il revoyait la peur qu’il avait lu dans ses yeux lorsqu’il lui avait dit son horrible secret…cela avait été la seule fois de sa vie où il avait détesté son père…Pourquoi était il stupide loup-Garou…cette fois là, il avait cru mourir de douleur, mourir de souffrance…Rien dans sa vie ne lui avait si mal que cette petit phrase « je ne peux rien te dire Nathanaël… » Il avait su que c’était finit, elle était partie ensuite en lui tournant le dos, les cheveux dans le vent d’automne et il ne l’avait jamais revu…L’image de son dos courbé, la tête baissé, les cheveux virevoltant, restait calquée dans les yeux du bleu et argent qui n’en pouvait plus…Il courait encore et encore mais il se trouva à bout de souffle…

    Il venait d’arriver devant un barre et sans réfléchir il entra à l’intérieur…Il partit s’installer au fond de la pièce. Il y avait partout des hommes, les serveuses étaient à moitié nues, et les porcs dans la pièce, lorgnaient sur leurs seins bien fermes. Nati gardait tête baissé seule Marie-Charlotte était dans sa tête. Il s’installa au fond, tout au fond à côté d’une table où un homme était seul…Assis, une serveuse vint prendre sa commande : il demanda une bouteille de whisky pur feu…A côté de lui, l’homme alluma une cigarette…Une cigarette : depuis combien de temps n’avait il pas fumé…Il avait arrêté il y’a bien un an facilement et pourtant là, il n’en n’avait rien à faire…Il li semblait que la dernière avait été prise hier. Il regardait en coin l’homme fumer avec une irrésistible envie et finalement l’homme semblait l’avoir remarqué : il se retourna, se pencha vers nathanaël et avec une haleine empestant l’alcool, il lui souffla :

    -Tu en veux une, petit ?
    -Oui…

    Un seul mot, l’homme lui tendit alors une cigarette et lui tendit le briquet, lui soufflant qu’il puisse le garder. Sans prendre le temps de remercier l’homme, il alluma sa cigarette la fuma rapidement, comme si le manque qu’il avait accumulé en un an pouvait enfin être comblé, au même moment, la serveuse lui apporta sa bouteille. Nati la paya et commença la boire. Chaque gorgée signifiait une descente vers l’enfer qui avait été le sien, mais il s’en fichait…Il buvait pour l’oublier cette femme qu’il aimait et plus rien ne comptait que cela en ce moment. Il buvait encore et encore et encore jusqu’à ce que la bouteille soit vide…Il devait puer l’alcool, sa tête lui tournait. Il planait. Il se sentait si bien…L’homme à côté de lui ne ressemblait plus qu’à un mollusque. Nathanaël voulu rire mais rien ne sortit de sa bouche, si ce n’est un petit gémissement. Il se leva alors, reprenant sa guitare sur son dos et il faucha la paquet de l’homme resté sur la table, le monsieur ne remarqué rien, trop saoul pour cela…

    Le blondinet sortit du barre et se mit à errer dans les rues. L’air frai s’imprégnait en lui et se mélangeait à l’alcool pour lui faire tourner un peu plus la tête…Il marchait sans s’arrêter, il ne savait même plus où il allait. Il marchait, c’était tout…Mais fatigué, il finit par s’asseoir contre un mec…IL y avait au dessus lui le petit protège pluie du magasin de derrière. Un magasin qui ne semblait pas avoir été ouvert depuis longtemps. Il était protégé de la pluie mais il voyait que les gouttes continuaient de tomber…Il sortit le paquet de cigarette et s’en alluma une…Il sortit alors sa guitare et se mit à jouer…Tout d’abord sans paroles mais dés qu’il eut finit sa cigarette il se mit à chanter…Doucement mais sûrement :

    -A la faible lueur de la lune,
    Nous errons tous dans les rues,
    Perdus dans cet huniers,
    Remplis de guerre.
    Alors on a tous, un couteau
    Caché au fond de notre sac à dos
    Et lorsque l’on erre on se l’enfonce dans la peau,
    La lame de ce joli petit couteau…
    *



Au milieu des soirées,
Des rêves et des branleurs
Ecorché, déchiré.
Au lumière de la ville,
Des visages sans nom
Au milieu des vipère et combat de scorpion…

by Saez

*La chansons chanté par Nathanaël est de moi et elle s'appelle "Danse avec les Loups" Elle est sous copiright merci de ne pas la copier.

_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's


Dernière édition par Nathanaël R. Lupin le Mar 13 Mai - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.1fr1.net
Remus Lupin
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 28
Emploi/Maison : professeur
Amour : Nymphadoras RTonks
Date d'inscription : 12/12/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Rémusou
Orientation Sexuel: hétéro
Caractère: courageux, réfléchis, inteligent
MessageSujet: Re: Descente aux enfers {Actuellement en prio   Ven 9 Mai - 20:44

    La pluie ne cessait de tomber, pourtant les gouttes qui tomber était chaude, sûrement dû à la journée de chaleur qu’il venait d’y avoir, en tout cas la nuit n’était pas froide, bien au contraire. Une silhouette se déplaçait aux alentours de Pré-au-lard, elle s’arrêtait par moment, et reprenait la route après 5 minutes pause, elle se faufilait dans les zones sombres, comme si la lumière la repoussait, elle semblait vouloir passer incognito.

    La pluie ne semblait pas pouvoir atteindre ce quelqu’un qui se déplaçait, comme si une barrière invisible l’empêcher de se tremper, en tout cas elle resta un bon moment inidentifiable. Soudain la silhouette disparue derrière un mur de pierre grisâtre, à moitié détruit, perdu parmi la lisière d’une petit forêt, situé à l’entrer de pré au lard. D’ailleurs ce n’était pas le seul lambeau de mur qui restait ici, ce devait être une vielle maison, détruite par le temps ou par un très ancien conflit. En tout cas, la silhouette ne ressortait pas de derrière ses bout de murs fissuré, par contre un grincement résonna, et un bruit étoffa suivit, comme une vielle planche de bois qui tombait sur un tapis de feuille.

    La nuit continuait de se dérouler, quelques étoiles filantes passèrent dans le ciel, et le grincement résonna à nouveau, après une heures de silence, un flash sortit de derrière le mur, et la silhouette ressortit du reste de la petit maison, que les racines avait fait prisonnière de ce petit bois. L’inconnu qui se déplaçait vers la route principal, avait la respiration haletante, comme si il venait de faire d’enchaîner 3 heures de course. Quelque chose goutté au bout de sa main gauche.

    Bientôt il passa sur la route, éclairé par la lumière de la lune, et la silhouette reprit son identité, Remus Lupin, et ce le liquide qui parcourait sa main reprit elle aussi son identité ; le sang. Le professeur de DFCM avait quitté Poudlard dés la fin du dîné, il profité que d’autres professeurs face les ronde a Poudlard, pour pouvoirs se retirer vers l’extérieur, pour une raison que seul lui avait en tête.

    Il décida de faire un tour à Pré-au-lard, et boire un coup au passage, durant le chemin qui le séparait du premier pub, il confectionna à l’aide de sa baguette un bandage qui cacha sa main égratigné.

    Il arriva enfin au pub, il passa la porte, et s’engouffra dans la population qui occupait l’endroit à cette heures tardive, dans cette endroit il y’avait de tout, des personnes très louches, d’autre semblait normal, quand à d’autre ils dormaient à côté de leurs verres, l’odeur de renfermé régné ici, et la poussière servait de nappe pour les tables. Il passa seulement une quinzaine de minutes dans le pub, il ressortit et constata que la pluie diminuait, c’était bon signe, avant de rentré il voulait faire un tour, juste comme ça, pour passer le temps, jusqu'à trouver le sommeil.

    Soudain, il entendit une mélodie, plus précisément un son de guitare, puis une voix, c’était étrange, car Remus identifia cette voix à une personne qu’il connaissait bien, il décida de suivre ce sons, et tomba sur un jeune homme, assis à proximité d’un vieux magasin, bien vite il reconnu la tête blonde de Nath’, mais que faisait il ici à cette heure là. Il toussota ;


    " Bonsoir ! "

    Lança t-il, en approchant de son fils, ne disant pas un mot supplémentaire, en tout cas il vit un mégot encore fumant au sol, il hocha la tête, mais ne dit toujours rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 26
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Re: Descente aux enfers {Actuellement en prio   Sam 10 Mai - 16:45

    Le blond avait mal au cœur, il souffrait le martyr, jamais il n’aurait cru que cette douleur allait revenir, qu’elle allait l’attaquer à nouveau comme il y a tant d’année. De cette douleur qui vous donnait mal aux ventre, qui vous paralysait, vous empêchait de penser, contrôlait vos actes, votes actions, vos pensées, vos envies…cette douleur qui manipulait le corps et l’esprit pour en faire ce qu’elle voulait sans jamais cesser de faire mal au cœur qui souffrait, souffrait du manque, du manque d’amour parce que lorsque la douleur de l’amour était là, plus rien ne comptait que cette souffrance là, cette souffrance qui emprisonnait, qui poignardait. Le cœur du serdaigle hurlait, demandait, suppliait qu’on le délivre de cette souffrance et pour cela il n’y avait plus que trois solutions…Trois solutions des plus compliquées…Soit la femme qu’il aimait revenait et l’aimait à nouveau et tout allait bien dans le meilleur du monde, soit cela devait passer, soit encore quelqu’un d’autre prendrait sa place mais aucune de ces trois solutions ne pouvait être dirigé par lui, tout cela échappait totalement à son contrôle, il ne pouvait rien choisir, rien décider…Il ne lui restait qu’une chose à faire : attendre, attendre et encore attendre. Si seulement le destin ne s’acharnait pas autant sur lui, il aurait pu l’oublier, l’oublier sa belle marie-Charlotte…Son t-shert mouillée lui collait à la peau, ses cheveux trempés, lui collait au crâne et dégoulinait dans son coup…Sa guitare electro acoustique posée sur ses genoux, le son placé à une moyenne, il laissait ses mains glisser comme il le sentait et il jouait, jouait encore…Il espérait que sa musique allait l’aider à se libérer de son mal, de sa souffrance mais plus il chantait plus il l’aimait et cet amour était destructeur…Parce qu’il ne voulait plus l’aimer sa Marie-Charlotte mais l’aimer était la plus belle chose qui lui était arrivé dans sa vie…Il se serait bien mal vue sans l’aimer, c’était cet amour qui rythmait sa vie, ses idées, ses pensées...

    Il soupira et continua de chanter, il embraya chanson sur chanson, le quartier était toujours désert, il ne restait personne dans les parages, même pas une personne. La rue était noire et il faisait toujours chaud, Nathanaël voyait toujours les goûtes de pluies tomber et il jouait encore, sans s’arrêter, il était trop bien avec sa musique. Son mégot fumant était bien placé à côté de lui, son sac à dos de l’autre côté, sa housse étendue par terre et sa voix se perdait dans les air, exprimant simplement les larmes de son cœur et le sang qui avaient tant coulé sur ses bras…Il soupira…Jusqu’à ce qu’un bruit de pas parvint à ses oreilles, les pas claquaient dans les quelques flaques d’eau. En tant normal l’aîné Lupin aurait redresser la tête, poussé par sa curiosité, il aurait regarder qui s’approchait de lui mais là non…Il voulait rester dans sa musique, rester dans ses paroles, dans sa voix, dans le son de cette guitare qu’il aimait tant, presque autant que Marie-Charlotte…Les pas s’approchait mais il garder tête baisser jusqu’à ce qu’une voix parvint à ses oreilles :

    -Bonsoir…

    Cette voix, grave et douce, grave et triste…Il la connaissait pour l’avoir bien souvent entendu, elle avait rythmer son enfance, rythmer sa vie. Il redressa la tête et tomba nez à nez et oui…avec son père…IL soupira et baissa la tête…Son père, dieu savait à quel point il l’aimait mais il n’avait pas envie de le voir aujourd’hui, pas ce soir, pas cette nuit…Il refusait. Soit Rémus allait lui faire la moral, soit il allait essayer de l’aider et Nati ne voulait pas parler, il voulait être seul avec son mal-être mais cela semblait bien impossible…Il laissa son doigts glisser lentement sur toute ses cordes et finalement releva à nouveau la tête pour lâcher d’une voix douce et calme, d’une voix qu’il contrôlait parfaitement :

    -Bonsoir papa…

    IL ne voulait pas dire plus et il savait qu’il avait déjà déçu son père, en ce moment même…Il devait avoir vu la cigarette, la dernière fois que nati en avait touché une, c’était la veille de ses quinze ans et il s’était dit de ne jamais recommencer, ses parents, ses frères et sœurs avaient été tellement heureux et là, Rémus le retrouvait avec un cigarette tout fumant juste à côté de lui…Mais qu’importe…nathanaël baissa la tête, essayant d’ignorer son père, il se remit à jouer…Mais c’était sans compter rémus…

_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.1fr1.net
Remus Lupin
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 28
Emploi/Maison : professeur
Amour : Nymphadoras RTonks
Date d'inscription : 12/12/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Rémusou
Orientation Sexuel: hétéro
Caractère: courageux, réfléchis, inteligent
MessageSujet: Re: Descente aux enfers {Actuellement en prio   Sam 17 Mai - 15:07

    Nath’ semblait étrange ce soir là, Remus n'eut pas de mal à le remarqué, il savait reconnaître quand l’un de ses enfant était préoccupé par quelque chose, cependant il n’arrivait jamais à régler le problème, mais il fallait dire que Nymphadora avait le don de s’occuper des cas comme ça, Remus lui semblait avoir perdu cette capacité, et ça pour il ne savait quel raison.

    En ce moment, il hésita à demander si il allait bien, mais quand il entendit la guitare émettre à nouveau la mélodie, cela voulait tout dire, le jeune Lupin n’avait pas envie de parler, donc Remus n’allait pas faire comme certains parents ; saouler leurs enfants avec des questions, tout ça pour finir dans un conflit entre enfant et parent, et ça, Remus ne le voulait pas, bien que ce ne serait pas la première dispute avec Nath’, et oui ! Par moment ce n’était pas marrant dans la relation père-fils.
    Alors il répliqua un simple ;


    "Et bien bonne soirée !"

    Et il tourna le dos à Nathanael, et disparue dans un tournant, non ! Remus ne partait pas vraiment, il alla juste dans un coin qu’il aimait bien, car dans cet endroit réganit tranquillité et discrétion. C’était à quelques mètre d’où il avait laissé Nath en tête à tête avec ses ennuies, d’ailleurs en se disant qu’il venait de laisser son fils seul avec ses ennuies, il imagina la réaction de Dora si elle était ici, elle se serait sûrement fait les cheveux rouge ou gris, mais bon ! Après tout, si Nath n'avait pas envie de parler, et bien pas la peine de l’obligé, après tout, Remus se souvenait que lui aussi avait eu se caractère là, et sa continué, ce qui avait le dons d'énerver sa moitié.


    Bien, il arriva à destination, un petit parc situé derrière deux magasins aux apparences lugubres, pour y accéder il fallait prendre une petite ruelle située entre les deux magasins. Ce parc avait un petit côté sauvage, la verdure poussait un peu n’importe où, le sentier de gravier avait rendue l’âme, car les mauvaise herbe jaune l’avait caché avec le temps, par endroit traîné des pierres sculpté, fissuré, usé, recouvert de mousse. Au centre de ce lieu une vielle fontaine, sur laquelle s’élevé un dragon de 80 cm de hauteur et 40 cm de large, que le lierre commençait à ligoté. L’eau qui sortait de la gueule a moitié ouverte de la bête de pierre, continuait de coulé, selon les rumeurs, depuis la création de Pré-au-lard, ce liquide transparent, qui scintillait sous la lumière de la face de lune de cette nuit, était très froide, et cela était expliqué par des centaines d’autres légendes…c’est ce qui plaisait à Remus en ce lieu.

    Remus arriva au fond de ce coin, aux apparences de ruines, et s’appuya contre une barrière de bois, qui barrait la route, enfin si on peut dire, car, derrière cette barrière de bois se répandait une espèce de crevasse géante, dont l’intérieur était tapissé d’une forêt aussi lugubre que la forêt interdite.

    Bref, il contempla pour une cinquantième fois, la vue qui s’offrait à lui, tout en écoutant l’eau clapoter dans la fontaine., puis il se demanda bien ce qui tracassait Nath, bien qu’il l’avait laissé en faisant comme si il s’en foutait, alors que ce n’était pas du tout ça, non ! Il détestait voir l’un de ses membres de la famille dans cet état, mais il ne voulait pas non plus les embêter. Bref, souvent il restait bloqué dans ses situation là, c’était pas pour lui c’est genre de situation.

    Bref, il ne cessa de se demander, ce qui tracassait le lupin à la guitare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Descente aux enfers {Actuellement en prio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Descente aux enfers {Actuellement en prio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baie-de-Henne : la descente aux enfers(a MEDITER)
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» La descente aux enfers d'un «criminel» ordinaire du net
» La descente aux enfers de Chaumette
» (M) Ami, colocataire, descente aux enfers • Une personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next of Hogwarts...Tout recommence :: Hors Poudlard :: Pré-au-Lard-
Sauter vers: